- Réseau québécois des OSBL d'habitation - https://rqoh.com -

Le RQOH réclame la construction de 100 000 nouveaux logements communautaires d’ici 5 ans

 (Le 4 février 2016, Ottawa, On.) Le Réseau Québécois des OSBL d’Habitation (RQOH) participe ce matin  à une conférence de presse sur la colline parlementaire pour rappeler les engagements du gouvernement à investir dans le développement des infrastructures sociales dont « une partie significative » en logement social et communautaire.

Avec sept organismes reconnus comme des  leaders dans le domaine du logement au Canada, le RQOH appelle le gouvernement à inclure les éléments suivants dans le prochain budget : la protection et le renouvellement du parc existant de logements sociaux ; la construction de 100 000 nouveaux logements sociaux et abordables ; et le soutien aux projets de transformation et d’innovation provenant de la communauté.

L’une des grandes responsabilités fédérales en matière de logement social et communautaire est liée à la fin des conventions d’exploitation associant la SCHL avec des OSBL d’habitation. Il s’agit de 22 000 logements construits de 1970 à 1996 au Québec. Il en va de la protection des ménages et des investissements du gouvernement dans le futur.

Il faut aussi se donner de nouveaux outils pour renouveler le secteur de l’habitation sociale et communautaire. « Au Québec, 23 000 nouvelles unités de logements sont attendues. Rappelons que, selon l’indice du logement locatif, 227 870 ménages locataires québécois consacrent plus de 50% de leur revenu au coût du loyer. Ces personnes sont donc à haut risque d’instabilité résidentielle et même carrément d’itinérance » déclare Stéphan Corriveau, directeur du RQOH.

Le fédéral doit investir davantage dans la lutte à l’itinérance.  Nous demandons que le financement de la Stratégie des partenariats de lutte contre l’itinérance (SPLI) soit doublé et que le programme ait une portée  généraliste.

Le RQOH a rencontré récemment le nouveau ministre responsable de la Société canadienne d’hypothèques et de logement, Jean-Yves Duclos, ainsi que le ministre responsable des infrastructures Amarjeet Sohi, pour leur faire part des attentes du milieu québécois en matière le logement social et communautaire. Les deux ministres n’ont pris aucun engagement chiffré, mais ils ont exprimé un parti pris pour une action fédérale active, significative, innovante et rapide dans le monde de l’habitation en général et du logement social en particulier. Il est temps de passer de la parole aux actes.

La déclaration conjointe est disponible en ligne [1]. Elle est appuyée par les organismes suivants :

Consultez l’article « 100 000 logements » [2]