- Réseau québécois des OSBL d'habitation - https://rqoh.com -

Les ministres responsables de la lutte à l’itinérance interpellés

Le déploiement du soutien communautaire et de l’accompagnement, du travail de rue, de la réinsertion socioprofessionnelle, ainsi que des interventions en toxicomanie et en santé mentale font actuellement l’objet de négociations entre le ministère de la Santé et des Services sociaux à Québec et le ministère de la Famille, des Enfants et du Développement social à Ottawa. À l’initiative du Réseau Solidarité itinérance du Québec, le RQOH a envoyé une lettre aux ministres Danielle McCann et Jean-Yves Duclos.

La lettre :

Montréal, le 26 novembre 2018

Mme Danielle McCann
Ministre de la Santé et des Services sociaux
Gouvernement du Québec

M. Jean-Yves Duclos
Ministre de la Famille, des Enfants et du Développement social
Gouvernement du Canada

Objet : La Stratégie de lutte à l’itinérance – Vers un chez soi

Madame la Ministre, Monsieur le Ministre,

Le Réseau québécois des OSBL d’habitation tient à exprimer son appui aux demandes du Réseau SOLIDARITÉ itinérance du Québec en ce qui concerne la Stratégie de lutte à l’itinérance – Vers un chez soi, dont le déploiement est prévu le 1er avril prochain.

Les fonds annoncés par le gouvernement fédéral pour la Stratégie de lutte à l’itinérance – Vers un chez soi sont attendus avec empressement afin de répondre aux différents besoins. L’itinérance se présentant sous différentes formes selon les différentes populations, il appert qu’une diversité d’actions est nécessaire pour la contrer. Il est donc essentiel que l’Entente Canada-Québec assurant le déploiement de la Stratégie au Québec, que vos gouvernements sont à négocier, permette cette diversité de réponses.

Parmi cette importante pluralité d’actions, nous retrouvons le soutien communautaire et l’accompagnement, le travail de rue, la réinsertion socioprofessionnelle, ainsi que les interventions en toxicomanie et en santé mentale. Au même titre, le soutien aux immobilisations est tout aussi essentiel afin de contribuer au développement de logements sociaux et des installations des organismes.

Le gouvernement fédéral a annoncé que les fonds de son programme de lutte à l’itinérance seront doublés dès 2021-2022, un accroissement plus que nécessaire pour faire face à l’ampleur des situations présentes dans les régions du Québec. Nous réitérons notre demande exprimée que le financement de la lutte à l’itinérance atteigne 50 millions $ par an au Québec. Cela pourra permettre de consolider et développer les actions menées dans l’ensemble des communautés recevant actuellement un soutien, voire en désigner de nouvelles.

Finalement, il est essentiel que le gouvernement, tel qu’il l’a annoncé, conserve une souplesse dans l’affectation des fonds de Vers un chez soi, où les communautés locales recommandent l’affectation des budgets, dans le respect de l’autonomie des organismes et de celui de la confidentialité des personnes.

Nous espérons, Madame la Ministre et Monsieur le Ministre, que vous conclurez rapidement une entente dans le sens des demandes exprimées dans cette lettre. Trop de personnes se retrouvent en situation d’itinérance, à la rue et dans les ressources, mais aussi dans différentes situations d’itinérance cachée. Maintenant que des fonds ont été annoncés par le gouvernement fédéral, les réponses aux besoins des personnes en situation d’itinérance ne doivent pas attendre.

En vous remerciant de l’attention que vous apporterez à l’itinérance, ainsi qu’à nos demandes, veuillez accepter nos salutations respectueuses.


Stéphan Corriveau
Directeur général, RQOH