- Réseau québécois des OSBL d'habitation - https://rqoh.com -

Un bulletin spécial du ROHSCO

Le vendredi 21 septembre dernier, soit le lendemain du 20e anniversaire du ROHSCO, Gatineau s’est fait tristement connaître avec les tornades qui ont ravagé son territoire, dont le quartier Daniel-Johnson du secteur Mont-Bleu reconnu pour le grand nombre de ménages confrontés à des conditions de vie précaires. Bien qu’il n’y ait eu aucun décès, Logemen’Occupe, un membre du ROHSCO qui a pour mandat la défense de droits en logement, estime qu’entre 600 et 1000 ménages sont affectés par cette crise. À titre indicatif, TVA Nouvelles annonçait le 25 novembre dernier que les vents ont endommagé 2407 logements, dont 479 considérés inhabitables. Rappelons que Gatineau n’avait pas terminé de se relever des inondations du printemps 2017 et que le manque de logements abordables était préoccupant avant même que ces désastres naturels frappent notre région. Ce besoin criant de logements sociaux et communautaires a suscité la curiosté de nombreux médias et les gestes de solidarité des citoyens, des groupes communautaires et des élus municipaux et provinciaux.

Mobilisation des groupes

Devant cette situation exceptionnelle, nous pouvons affirmer que cet automne, le ROHSCO a surtout joué un rôle de soutien à l’incommensurable travail déployé par ses membres, dont la participation aux conférences de presse avec les groupes de la région. Au-delà de l’ampleur de l’événement, notre fédération tient à souligner le dévouement des Œuvres Isidore Ostiguy au service de la cause des droits en logement et pour son expertise en sinistre développée au fil des ans. Après le passage des tornades, l’organisme s’est investi 7 jours par semaine pour mobiliser les différentes ressources nécessaires. Entre les mois de septembre et de décembre 2018, les Œuvres Isidore Ostiguy ont géré 179 dossiers de personnes sinistrées afin d’apporter du soutien dans le relogement, l’entreposage des biens matériels, le déménagement des ménages, l’ameublement, l’aide pour combler les besoins de base, pour compléter les différents documents administratifs comme les impôts, l’application au Programme de supplément au loyer, sans oublier l’écoute et l’intervention psychosociale. Pour sa part, le ROHSCO a sondé ses membres pour avoir une vue d’ensemble des logements subventionnés vacants. Cela nous a permis de constater qu’un grand nombre d’OSBL d’habitation affiche complet et que le besoin de logements communautaires est flagrant. Notons que sur un élan de solidarité et de générosité, les Œuvres Isidore Ostiguy ont reçu la donation d’un terrain d’un propriétaire privé pour y construire un projet de logements communautaires. Les groupes communautaires de la région ressentent le besoin de se concerter et de se mobiliser afin de déterminer le portrait des ressources liées à l’habitat.