- Réseau québécois des OSBL d'habitation - https://rqoh.com -

Ensemble, bâtissons des espaces libres de toutes formes de violences

Les maisons d’hébergement pour femmes et les services de police observent une augmentation des cas de violences familiales et conjugales au Québec depuis le début de la pandémie. Une situation préoccupante qui interpelle tous les OSBL d’habitation car les femmes constituent la vaste majorité des locataires de ce type d’habitation (63 % en moyenne et 72 % en OSBL aînés).

Par leurs caractéristiques et historique, ces femmes sont particulièrement exposées à vivre et à avoir vécu des situations de violence, de harcèlement et d’abus (physique, sexuel, psychologique, financier, en ligne, etc.). Diverses données indiquent également que la grande majorité de ces violences dont sont victimes les femmes surviennent à l’intérieur de leur domicile et sont, la plupart du temps, perpétrées par une personne connue (le plus souvent le conjoint). Pour sa part, le Centre d’éducation et d’action des femmes (CÉAF) signale avoir reçu plusieurs témoignages de femmes qui ont partagé des situations de violences et d’abus qui avaient été posés par des concierges, des propriétaires et des voisins. Ces témoignages montrent que des abus peuvent avoir lieu en OSBL d’habitation et qu’il est primordial que chacun se sente concerné par cette réalité.

Bien que les femmes soient en grande majorité les victimes de divers types de violence, il faut considérer que ces situations peuvent également être vécues par divers locataires tels que les enfants, les aîné.es, les personnes présentant des problématiques de santé mentale et les groupes plus marginalisés. Aussi, les employé.es et les bénévoles des OSBL d’habitation ne sont pas à l’abri de ces formes de violence au sein de leur environnement de travail.

C’est dans le but de bâtir des espaces libres de toutes violences que le RQOH et les fédérations régionales des OSBL d’habitation ont collaboré à l’élaboration et à la diffusion de divers contenus afin de soutenir les OSBL d’habitation dans leurs actions pour prévenir et agir contre les divers types de violence.

CAMPAGNE DE SENSIBILISATION : BÂTISSONS DES ESPACES LIBRES DE TOUTES FORMES DE VIOLENCE
Téléchargement : Espaces libres de violences [1]

Le RQOH a lancé cette campagne auprès de tous les OSBL d’habitation du Québec en avril 2020 par l’envoi d’affiches sur lesquelles se retrouvent les coordonnées des ressources d’aide pour les personnes victimes de violence ou à risque de l’être. Afin de poursuivre cette campagne de sensibilisation, nous encourageons les OSBL d’habitation à télécharger cette affiche et à la partager. Il est important d’en apposer plusieurs copies dans divers endroits stratégiques de vos ensembles de logements afin de faire connaitre les ressources aux clientèles qui en auraient besoin (toilettes des femmes, salle communautaire, bureaux des intervenant.es, etc.). Ce geste pourrait faire la différence et permettre à une personne victime de violence de faire les premiers pas en appelant une ressource d’aide.

GUIDE POUR PRÉVENIR LES VIOLENCES ET LE HARCÈLEMENT ENVERS LES FEMMES DANS LES OSBL D’HABITATION
Téléchargement : Espaces libres de violences [1]

Le RQOH met à la disposition des OSBL d’habitation un guide pour prévenir les violences et le harcèlement envers les femmes en OSBL d’habitation. Ce guide se veut un soutien concret pour aider les gestionnaires et les responsables d’OSBL d’habitation qui veulent assurer des milieux de vie sécuritaires à leurs locataires. En plus d’une liste exhaustive des ressources d’aides spécialisées, vous y retrouverez des informations utiles concernant la violence et le harcèlement envers les femmes ainsi que des actions concrètes à mettre en place pour prévenir ces situations et, aussi, la façon de recevoir des témoignages et de les traiter.VIOLENCE ET HARCÈLEMENT EN OSBL D’HABITATION : PRÉVENIR, DÉTECTER, AGIR ET ACCOMPAGNER

De nouveaux outils développés par le RQOH verront le jour en 2021. Il s’agira de trois formations qui soutiendront les gestionnaires, les intervenants et les employé.es des services techniques dans la prévention des violences envers les femmes en OSBL d’habitation. Chacune de ces formations répondra aux réalités et besoins spécifiques de ces acteurs. Soyez à l’affut en visitant régulièrement le site du RQOH.

À L’ABRI DES COURANTS D’AIR – LA SÉCURITÉ DES FEMMES DANS LES OSBL D’HABITATION POUR PERSONNES SEULES À MONTRÉAL

La Fédération des OSBL d’habitation de Montréal (FOHM) et l’organisme Relais-Femmes ont lancé en novembre dernier, un rapport de recherche intitulé À l’abri des courants d’air – La sécurité des femmes dans les OSBL d’habitation pour personnes seules à Montréal1. Cette recherche se veut un outil de réflexion et d’action pour les OSBL d’habitation qui offrent du logement pour les personnes seules à risque d’itinérance, dont les femmes seules. Des recommandations y sont présentées pour soutenir les différents acteurs du milieu de l’habitation communautaire à adapter et à offrir des environnements de vie sain pour les femmes seules à risque d’itinérance.

Bien que la prévention de la violence soit un enjeu qui doit être pris en charge en tout temps, il est primordial de redoubler d’attention dans le contexte particulier dans lequel nous nous retrouvons présentement. Le confinement rend plus difficile la communication entre les ressources d’aides spécialisées et les femmes car celles-ci sont en contact permanent avec leur agresseur potentiel. Comme l’explique Mme Manon Monastesse, directrice générale de la Fédération des maisons d’hébergement pour femmes, «  la peur de contracter le virus, de gérer une garde partagée et l’incertitude du contexte de la pandémie amènent plusieurs femmes à finalement ne pas se présenter à la maison d’hébergement où une place leur avait été trouvée2  ».

Ces constats démontrent la nécessité de poursuivre les actions pour prévenir et agir contre les violences commises envers les femmes et aussi envers les autres personnes à risque. Bien que les préoccupations soient nombreuses actuellement, nous vous encourageons à continuer à ouvrir l’œil et à mettre de l’avant des actions concrètes pour soutenir les personnes victimes de violence ou à risque de l’être au sein de vos ensembles d’habitation. ENSEMBLE, on bâtit des espaces libres de toutes formes de violences.

1 – Voir la section « ressources » à l’adresse www.fohm.org.
2 – Manon Monastesse, Directrice générale de la Fédération des maisons d’hébergement pour femmes. https://www.ledevoir.com/societe/579220/coronavirus-violentees-dans-le-secret-du-confinement [2].