info@rqoh.com   514 846-0163 | sans frais 1 866 846-0163

Outre les données bien connues qui indiquent que la grande majorité des violences dont sont victimes les femmes surviennent à l’intérieur de leur domicile et sont le fait d’une personne connue (le plus souvent le conjoint), des témoignages recueillis par le Centre d’éducation et d’action des femmes (CÉAF) font état de violences et d’abus par des concierges, des propriétaires et des voisins. Ces témoignages montrent que des abus peuvent avoir lieu en OSBL d’habitation et la peur de « perdre son logement » pourrait expliquer le nombre peu élevé de signalements portés à notre connaissance.  

Le RQOH estime que 63 % des locataires des OSBL d’habitation sont des femmes – cela monte à 72 % en OSBL aînés. Les femmes membres du personnel des OSBL-H sont également concernées, car les emplois (salariés et bénévoles) en OSBL d’habitation sont occupés à 70 % par des femmes. 

Le caractère collectif et la mission d’entraide et de solidarité de nos organismes ne mettent pas automatiquement les locataires à l’abri d’actes inacceptables et répréhensibles. Mais avec les efforts et l’implication du plus grand nombre, nous pourrons promouvoir des milieux de vie plus sécuritaires. 

Un des jalons de cette campagne est la diffusion, à tous les OSBL d’habitation du Québec, d’une affiche de sensibilisation contre les violences. 

L’affiche peut être téléchargée ici et posée en un endroit visible de votre ensemble de logements communautaires. 

 

Publié en 2018 le Guide pour prévenir les violences et le harcèlement envers les femmes en OSBL d’habitation vise à soutenir les gestionnaires et les responsables des ensembles de logements communautaires à assurer aux femmes locataires des milieux de vie sécuritaires.

Nous remercions la Société d’habitation du Québec pour sa contribution à la réalisation de ce projet.