info@rqoh.com   514 846-0163 | sans frais 1 866 846-0163
1 octobre 2003

La crise à « Mon chez nous »

Communiqué
Pour diffusion immédiate

30 octobre 2003

La crise à « Mon chez nous » et l’absence de financement pour le support communautaire : Le RQOH réclame un programme de financement pour le support communautaire en OSBL d’habitation

Le Réseau québécois des Organismes sans but lucratif d’habitation appuie les démarches de « Mon chez nous » et déplore que l’OSBL d’habitation « Mon chez nous » en soit rendu à envisager de ne pas ouvrir un projet pour personnes fragilisées et itinérantes ou à haut risque d’itinérance par manque de financement du support communautaire pour les futurs locataires. Le RQOH en appelle au ministre de la santé, Monsieur Philippe Couillard, pour qu’il intervienne pour sauver ce projet et qu’il avance des solutions globales pour le financement du support communautaire en OSBL d’habitation.

Le support communautaire en logement social se définit comme un ensemble d’interventions reliées au logement et à l’habitat, destinées aux locataires dans le but d’assurer à ces derniers-es des conditions accrues de pouvoir sur leur vie, leur habitat, leur environnement. Le support communautaire est indissociable des milieux de vie des locataires soit des ensembles de logement communautaires. Les interventions de support communautaire ont généralement trait à la sélection des locataires, à l’accueil, à la référence et l’accompagnement vers d’autres ressources, à la sécurité, à la gestion des conflits, de crises, à la défense des droits, au maintien de la tranquillité des lieux ainsi qu’à l’animation, au support à la vie associative et communautaire ainsi qu’aux partenariats avec le milieu.

Le support communautaire en logement social se distingue des interventions spécialisées relevant du secteur de la santé et des services sociaux, il s’inscrit tantôt en continuité, tantôt en complémentarité avec les actions des autres secteurs du développement social. Il facilite et rend possible des actions intersectorielles entre l’habitation et le réseau de la santé.

Malgré les avantages avérés du support communautaire, les gouvernements ne le reconnaissent pas et le finance rarement. Quand il existe, ce financement est trop souvent assuré sur une base de projet, par des programmes qui ne lui sont pas destinés et limité dans le temps ce qui oblige à toujours tout réinventer quand ce n’est pas de reprendre à zéro à tout les ans.

Depuis plusieurs années déjà, le Réseau québécois des OSBL d’habitation réclame un programme de financement pour le support communautaire en OSBL d’habitation. Le support actuellement donnée dans de nombreux OSBL d’habitation est mis en danger, comme dans le cas de « Mon chez nous», par la précarité du financement.

Il est temps que cesse les interventions de sauvetage à la pièce et qu’une politique de financement vienne reconnaître le support communautaire pour ce qu’il est : Une intervention de prévention pour l’amélioration de la santé de populations à risques.

-30-

Source : François Vermette 514-905-6324

Imprimez cet article Imprimez cet article

Les commentaires sont fermés.