info@rqoh.com   514 846-0163 | sans frais 1 866 846-0163
L’approche de l’autonomisation…
6 décembre 2011

L’approche de l’autonomisation…

 

…dicte notre façon de faire au ROHSCO

Prendre quelques minutes pour vous expliquer ce qu’est le soutien communautaire au ROHSCO est loin d’être une perte de temps. Au contraire, après 14 mois à la direction générale, je suis bien placé pour vous démontrer toute son importance et ce pourquoi un intervenant en soutien communautaire se doit d’en être fier. Qui plus est, je suis convaincu qu’un intervenant s’avère être non seulement un remède efficace contre les effets néfastes d’une administration publique orientée vers le profit, mais également une ressource indispensable pour toute la communauté.

En effet, l’approche préconisée par les intervenants en soutien communautaire du ROHSCO nécessite de croire en l’empowerment ou, si vous préférez, en l’autonomisation, soit la prise en charge, par l’individu lui-même, de sa destinée économique, professionnelle, familiale et sociale. La personne demeure, ainsi, le centre d’intérêt. Cette approche démontre que le processus d’appropriation de son autonomie appartient au résidant. C’est le point central, c’est la charnière, c’est là toute sa raison d’être! La prise de décision revient au résidant et à partir de ce constat, les responsabilités de l’intervenant sont nombreuses : aider la personne dans les choix qu’elle fait, et ce, sans lui en imposer, valoriser ses décisions pour l’aider à briser son isolement, etc. Bref, il s’agit de tout faire pour aider un individu à avoir une vie sociale et ainsi être un citoyen à part entière. Dès lors, celui-ci devient un agent multiplicateur de changement, tant pour lui-même, que pour ses voisins, son quartier et sa ville.

(…) l’empowerment ou, si vous préférez, en l’autonomisation, soit la prise en charge de l’individu, par lui-même, de sa destinée économique, professionnelle, familiale et sociale.

Certes, je pourrais terminer cette plaidoirie maintenant, mais le rôle d’un intervenant en soutien communautaire est tellement important que je m’en voudrais de ne pas insister. Concrètement, les intervenants ont l’opportunité de créer des liens significatifs avec les résidants d’un organisme d’habitation. Sans eux, c’est toute la dynamique d’intégration sociale qui disparaîtrait. En effet, ce dernier se doit d’écouter, de soutenir dans la prise de décision, de référer au besoin aux partenaires du réseau et de démontrer aux résidants qu’ils sont des vecteurs de changement positif.

Pour le ROHSCO, toutes les étapes d’intervention faites par un intervenant en soutien communautaire font partie intégrante d’un accompagnement personnalisé permettant d’accroître la confiance en soi et facilitant, ainsi, la participation du résidant dans diverses activités sociales et communautaires.

Lorsque nos intervenants constatent, jour après jour, l’autonomisation d’un individu au sein d’un organisme d’habitation, ils comprennent à quel point leur métier est important et valorisant. D’ailleurs, tous sont d’accord pour reconnaître l’importance d’un intervenant en soutien communautaire au sein de la communauté et c’est sans doute ce qui a motivé la ville de Gatineau lorsqu’elle a ajouté le soutien à l’action communautaire et l’accessibilité à un logement abordable de qualité à sa politique de développement social.

Merci à tous les intervenants en soutien communautaire !

 

Bernard Campeau
Directeur Général, ROHSCO

Imprimez cet article Imprimez cet article

Les commentaires sont fermés.