info@rqoh.com   514 846-0163 | sans frais 1 866 846-0163
11 octobre 2006

Le colloque PARCE QUE L’AVENIR NOUS HABITE : Résultats préliminaires de l’enquête sur le soutien communautaire en habitation

Montréal, le 11 octobre 2006 – Le Réseau québécois des OSBL d’habitation réalise actuellement une enquête sur le soutien communautaire en habitation dont les résultats seront dévoilés dans le cadre du colloque PARCE QUE L’AVENIR NOUS HABITE, le jeudi 9 novembre prochain.

Les organismes sans but lucratif d’habitation au Québec (1)

Qu’est-ce qu’un OSBL d’habitation ?

Un organisme sans but lucratif d’habitation est une corporation autonome qui se donne comme mission d’offrir à des personnes, généralement à faible revenu, des logements sociaux ou abordables.

Un secteur d’importance

Dans le domaine de l’économie sociale, les OSBL d’habitation représentent un secteur d’importance au Québec :

  • plus de 800 organismes
  • plus de 30 000 unités de logement
  • 5000 administrateurs bénévoles
  • 3 500 employés

Les projets des OSBL d’habitation sont initiés par des individus ou des organismes locaux. Ils utilisent, pour la grande majorité, des subventions issues de programmes de la Société canadienne d’hypothèque et de logement (SCHL) ou de la Société d’habitation du Québec (SHQ). Les OSBL d’habitation sont, pour plus de 60 % d’entre eux, destinés à des personnes âgées. Les autres organismes sont destinés à des familles (13 %); à des personnes ayant des problèmes de santé mentale (7 %); à des personnes handicapées (7 %); à des personnes seules, vulnérables ou ayant vécu l’itinérance (5 %) ou encore à des femmes ou des jeunes en difficultés. Les OSBL d’habitation sont présents dans toutes les régions du Québec.

Les résidants sont généralement pauvres. Quatre-vingt trois pour cent (83 %) disposent de moins de 20 000 $ par année. Comme partout ailleurs, ils vieillissent. En effet, 64 % des résidants de l’ensemble des OSBL d’habitation sont âgées de plus de 56 ans et plus. Dans les organismes destinés aux aînés, on observe que 54 % des résidants ont 76 ans et plus. Ceux-ci sont souvent des personnes vulnérables ayant des besoins particuliers de sécurité, d’accompagnement social ou d’autres services. Soixante-huit pourcent (68 %) des OSBL d’habitation du Québec offrent, en plus des logements, de tels services de soutien communautaire.

La majorité des habitations sont situées dans des villages ruraux ou des municipalités éloignées des grands centres urbains (57 %). Notre enquête démontre que les OSBL d’habitation contribuent à prévenir, du moins pour quelques années, l’exode des aînés vers les plus grands centres. Pour plusieurs personnes, l’accès à un logement assorti de soutien communautaire prévient les hospitalisations ou le recours à des ressources d’hébergement plus lourdes et plus coûteuses.

L’étude complète sera disponible au colloque le 9 novembre prochain.

(1) Les données de ce document sont tirées de la recherche effectuée par le Réseau québécois. Celle-ci a fait appel à une enquête par questionnaire postal auprès de 362 organismes. Elle a été suivie d’une série d’entretiens téléphoniques auprès de 52 organismes sélectionnés de façon aléatoire parmi l’ensemble des OSBL d’habitation recensés au Québec.

Téléchargez le communiqué

Imprimez cet article Imprimez cet article

Les commentaires sont fermés.