- Réseau québécois des OSBL d'habitation - https://rqoh.com -

Le logement sans but lucratif fait les manchettes !

À la veille de la tenue de la troisième et dernière rencontre du Grand Forum Habitation Québec organisé par le sous-ministériat à l’habitation, le RQOH et les fédérations publient aujourd’hui même une déclaration, qui occupe une pleine page des éditions papier du Journal de Montréal et du Journal de Québec.

La déclaration interpelle la ministre Laforest pour qu’elle agisse en faveur des milliers de ménages mal-logés, auxquels le secteur de l’habitation sans but lucratif souhaite offrir des logements adaptés à leur capacité de payer et qui répondent à leurs besoins.

Le texte de la déclaration :

LES PERSONNES VULNÉRABLES ONT BESOIN DE 5000 NOUVEAUX LOGEMENTS
MADAME LA MINISTRE LAFOREST, VOUS DEVEZ LES SOUTENIR

Partout au Québec, les organismes sans but lucratif d’habitation offrent des logements aux femmes en situation précaire, aux personnes âgées, aux personnes handicapées, aux familles, aux immigrants et autres qui ne peuvent pas se loger convenablement et de manière abordable. Les membres des huit fédérations qui composent le Réseau québécois des OSBL d’habitation (RQOH) représentent 55 000 logements portés par plus de 1 200 OBSL, soit plus du tiers des logements sociaux et communautaires du Québec. Le RQOH fait partie de la solution visant à optimiser l’offre de logements abordables et sécuritaires aux personnes à faible revenu ou ayant des besoins particuliers.

Andrée Laforest, ministre responsable de l’Habitation, vient de lancer un Grand Forum Habitation Québec qui mènera à un futur plan d’action gouvernemental en habitation. Nous saluons cette démarche. Cependant, il est important de rappeler que 457 000 ménages vivent dans un logement inabordable, dont près de 200 000 consacrent plus de 50 % de leur revenu au paiement de leur loyer, une situation qui impose des choix douloureux à ces personnes lorsque vient le temps de planifier leur budget mensuel. Ce constat souligne le manque cruel de logements sociaux au Québec. La ministre Laforest ne peut ignorer cette crise et a le pouvoir de réduire les listes d’attente.

Les OSBL d’habitation, qui ne sont ni des HLM ni des coopératives, ont besoin de soutien pour répondre aux besoins de logements des personnes fragilisées et exclues. La pandémie de la COVID-19 a exacerbé la pénurie de logements sociaux qui perdure depuis des années.

Accéder à un logement abordable, de qualité et sécuritaire est un réel défi pour plusieurs et la situation ne s’améliore pas. La ministre peut déjà agir avant d’avoir les conclusions du forum pour financer et livrer les 12 000 logements en attente et pour créer 5 000 nouveaux logements sociaux annuellement. Tous les acteurs du milieu sont d’accord, il existe une solution, elle est éprouvée et a un effet direct sur la population.

Les membres de nos huit fédérations régionales, avec leurs 6 500 salariés et 10 000 bénévoles, en sont témoins tous les jours. Le gouvernement de la CAQ a posé certains gestes en matière d’habitation. Toutefois, des mesures additionnelles doivent être adoptées notamment dans le prochain budget du Québec, pour construire de nouveaux logements abordables.

Madame la ministre, les citoyens ont besoin de vous. Le Québec peut faire mieux et faire plus. Nous en sommes convaincus.