info@rqoh.com   514 846-0163 | sans frais 1 866 846-0163
26 avril 2007

Le soutien communautaire en OSBL d’habitation : une enquête du RQOH confirme les besoins

Une enquête menée par le Réseau québécois des OSBL d’habitation en 2006 démontre que 550 des 800 OSBL d’habitation offrent du soutien communautaire aux locataires. Voici quelques faits saillants quant à l’offre de services ainsi que certains besoins exprimés par les responsables d’organismes :

  • 72 % pour cent des organismes qui offrent du soutien communautaire ne reçoivent pas de financement pour ce faire.
  • 23 % des OSBL d’habitation (250) qui n’offrent pas de soutien communautaire déclarent que c’est par manque de financement. Les autres organismes estiment que ces services ne s’inscrivent pas dans leur mission.
  • Près du trois-quart des organismes (73 %) qui offrent du soutien communautaire ont recours à des bénévoles.
  • Mais dans 25 % des cas observés, le « bénévolat » exercé signale des besoins qui dépassent les responsabilités et parfois les capacités des bénévoles.
  • Dix-sept pour cent (17 %) des OSBL d’habitation qui offrent du soutien communautaire financent leurs services principalement avec les charges portées au loyer des locataires.
  • 68 % des organismes d’habitation jugent leurs ressources insuffisantes pour le soutien communautaire.

 

soutien-comm-2008

 

  • L’analyse indique que 25 % des OSBL d’habitation du Québec, soit environ 200 (si on rapporte cette proportion à la population des OSBL d’habitation) montrent des signaux inquiétants, voire alarmants, qui justifient une aide imminente en soutien communautaire.
    • C’est, par exemple, cette imposante ressource du centre ville de Montréal destinée à des chambreurs à l’origine, mais qui n’arrive tout simplement plus à assumer sa mission. Leurs énergies consiste désormais à gérer des évictions pour des locataires fragiles dont les comportements dérangent. Cette ressource admet que pour l’instant, elle préfère louer à des étudiants.
    • C’est cette résidence pour aînés de Québec, issue du programme AccèsLogis (volet 2), dont la subvention de 1000 $ par porte accordée en vertu d’une entente provisoire entre le MSSS et la SHQ prend fin bientôt. Le responsable se demande ce qui les attend.
    • C’est cette résidence de l’Estrie, subventionnée par un programme de la SCHL, où la même bénévole s’occupe depuis 10 ans du repas du midi devenu indispensable pour les aînés. En fait, là-bas, toutes les activités de loisirs, le repas quotidien du midi, l’accompagnement et les références reposent entièrement sur des bénévoles. « Quand elle va partir notre bénévole pivot, qu’est-ce qu’on fait ? », se demande ce gestionnaire.

 

soutien-comm-2008_2

 

Téléchargez le communiqué

Imprimez cet article Imprimez cet article

Les commentaires sont fermés.