info@rqoh.com   514 846-0163 | sans frais 1 866 846-0163
26 avril 2007

Les organismes sans but lucratif d’habitation réclament les fonds pour le soutien communautaire en logement social

Le Réseau québécois des organismes sans but lucratif d’habitation presse le gouvernement du Québec de concrétiser le financement des pratiques de soutien communautaire en logement social en allouant les fonds nécessaires.

Réclamée depuis plusieurs années, cette mesure est estimée annuellement à quelque 12 millions de dollars par le Réseau québécois et ses sept fédérations régionales membres au Québec. « Alors que les pratiques de soutien communautaire font encore et toujours l’objet de fragiles bricolages financiers, elles permettent de maintenir dans leur milieu des personnes vulnérables ou en légère perte d’autonomie », explique la présidente du Réseau, Madame Myrtha Laflamme, qui administre un de ces organismes au Saguenay.

« Faute de financement officiel, le soutien communautaire ne prend toujours appui que sur le bénévolat et la générosité des gens alors que le gouvernement reconnaît maintenant l’utilité de ces pratiques qui ont fait leurs preuves », ajoute-t-elle.

Dans son budget déposé avant les élections, le gouvernement n’a pas du tout fait mention des sommes nécessaires à la mise en oeuvre de la politique publique québécoise que ses fonctionnaires de la Santé et de la Société d’habitation du Québec sont à finaliser après plus trois ans de travaux et qui prendra la forme d’un Cadre national sur le soutien communautaire en logement social.

Le soutien communautaire est reconnu comme une approche efficace pour maintenir en logement des personnes fragilisées. Les logements communautaires développés par les organismes sans but lucratif d’habitation (OSBL) s’adressent à des personnes ayant des besoins particuliers dont l’état nécessite du soutien et de l’accompagnement pour conserver leur logement. Plus de la moitié de ceux-ci sont occupés par des personnes âgées, les autres permettant de loger des personnes vulnérables sur le plan social.

« Malheureusement, le gouvernement ne prévoit toujours rien pour soutenir ces personnes », conclut la présidente du Réseau pour qui l’absence d’un tel financement public va à l’encontre de l’équité territoriale.

Le Réseau québécois des OSBL d’habitation regroupe plus de 325 organismes qui administrent près de la moitié des quelque 32 000 logements communautaires au Québec.

Téléchargez le communiqué

Imprimez cet article Imprimez cet article

Les commentaires sont fermés.