info@rqoh.com   514 846-0163 | sans frais 1 866 846-0163
Ottawa : le RQOH et l’ACHRU rencontrent le ministre des Infrastructures et des Collectivités
17 novembre 2016

Ottawa : le RQOH et l’ACHRU rencontrent le ministre des Infrastructures et des Collectivités

Stephan Corriveau, directeur général du RQOH et président de l’ACHRU, a tenu aujourd’hui une réunion avec l’Honorable Amarjeet Sohi, le ministre des Infrastructures et des Collectivités. L’entretien, qui s’est déroulé en présence du directeur général de l’ACHRU Jeff Morrison, a porté essentiellement sur le rôle de la future Banque de l’infrastructure du Canada (BIC) dont le gouvernement a annoncé la création le mois dernier.

MM Corriveau et Morrison ont présenté les attentes du secteur de l’habitation sociale et communautaire sur le rôle que pourraient jouer la BIC et la SCHL dans les années à venir pour relancer la construction des nouveaux logements dont les Canadiens ont grandement besoin. L’objectif étant, pour l’ACHRU, que chaque personne vivant au Canada ait accès à un logement salubre, abordable et durable d’ici 2035. Pour atteindre cet objectif, le RQOH propose la création de 30 000 unités par année, pour un objectif global de 600 000 nouveaux logements sans but lucratif.

M. Sohi s’est montré ouvert à ces propositions, sans pourtant fournir d’engagements précis. Le ministre, qui a été conseiller municipal à Edmonton avant d’être élu à Ottawa, est d’ailleurs rompu aux affaires concernant le logement et l’itinérance.

Dotée d’actifs de 35 milliards $, voire davantage, la Banque de l’infrastructure du Canada aura pour mandat de soutenir des projets dans les transports en commun, les infrastructures vertes et les infrastructures sociales – dont le logement. En tant que ministre des Infrastructures et des Collectivités, M. Sohi participera aux arbitrages en ce qui a trait à la priorité accordée au logement social et communautaire dans les projets à venir.

Stéphan Corriveau et Jeff Morrison ont expliqué à M. Sohi que pour eux, il est primordial que le logement figure au rang des priorités de la BIC, et que cette dernière (ou tout autre porteur des projets comme la SCHL) mette non seulement en place un programme de subventions et de prêts de grande envergure, mais que ces prêts soient disponibles à un taux plus avantageux que ce qu’offrent déjà les institutions bancaires.

Enfin la rencontre a également été l’occasion de faire le tour des dossiers pour lesquels le gouvernement du Canada et le secteur du logement social et communautaire maintiennent un dialogue constant.

Imprimez cet article Imprimez cet article

Les commentaires sont fermés.