info@rqoh.com   514 846-0163 | sans frais 1 866 846-0163
Un « coffre à outils » pour la sécurité des aînés en logement OSBL
2 décembre 2019

Un « coffre à outils » pour la sécurité des aînés en logement OSBL

« Augmenter de façon significative la sécurité, c’est possible, simplement en aiguillant et en mobilisant les ressources déjà disponibles dans nos immeubles d’habitation communautaire », a expliqué Kesnamelly Neff, responsable de la formation au RQOH, à un parterre de personnes aînées et de partenaires des milieux sociaux et communautaires. Ces gens étaient réunis pour la présentation des résultats d’une démarche de consultation menée auprès de 200 personnes aînées locataires vivant dans une douzaine d’OSBL d’habitation situés en Montérégie.

Kesnamelly Neff, responsable du projet.

« Le “coffre à outils”, a poursuivi Mme Neff, contient les connaissances et les compétences développées par les locataires aînés et les ressources de leur milieu pour identifier les problèmes de sécurité, mais surtout pour décider eux-mêmes des moyens à mettre en place pour y remédier. »

Le coffre à outils remis aux gestionnaires de projets de logement communautaire pour aînés de la Montérégie contient tout ce dont les responsables d’un OSBL-H pourraient avoir besoin (guide d’animation et matériel) pour réunir les locataires, échanger sur les problèmes de sécurité qu’ils vivent et trouver des solutions collectives pour régler les difficultés qu’ils ont identifiées.

Le projet a reçu le soutien de la ministre responsable des Aînés et des Proches aidants, Mme Marguerite Blais. « La sécurité des aînés est au cœur de mes préoccupations et je tiens à remercier les locataires pour leur implication dans ce projet exemplaire », a dit la ministre dans une allocution qu’elle a enregistrée pour l’événement. « En partageant votre expérience, vos connaissances et votre temps, vous avez contribué à déterminer les moyens et les outils les plus efficaces pour remédier aux problèmes vécus dans ces milieux de vie et accroître le sentiment de sécurité des locataires. »

« Les activités réalisées dans le cadre de ce projet ont permis de constater qu’il est possible, par une utilisation judicieuse des compétences et des ressources disponibles dans chaque OSBL-H pour aînés, d’assurer la sécurité des locataires d’une façon simple, efficace et peu dispendieuse », a expliqué Kesnamelly Neff. « Grâce à la mobilisation des locataires, gestionnaires, bénévoles et salariés, avec les ressources du milieu, nous pouvons améliorer les pratiques et les réflexes de prévention, d’entraide et de responsabilisation », a-t-elle conclu.

Martin Bécotte, directeur de la FROHME.

Martin Bécotte, le directeur de la Fédération régionale des OSBL d’habitation de la Montérégie et de l’Estrie (FROHME), qui a rendu possible la tournée des OSBL de la Montérégie à la base de ce travail, avait son mot à dire quant à la sécurité des aînés en logement OSBL : « Les gens se sentent en sécurité parce qu’ils ont un logement abordable, propre, et qu’ils ont du pouvoir sur leur milieu de vie. Et un milieu de vie convenable et sécuritaire est de loin l’élément le plus important pour qu’une personne connaisse une existence paisible et exempte de maladie, bien davantage que de bons soins de santé ou de saines habitudes de vie. »

Katie Hamilton du Carrefour action municipale et famille.

Katie Hamilton, qui s’occupe du dossier Vieillissement actif au Carrefour action municipale et famille – un organisme qui a participé étroitement au déroulement du projet pilote –, a salué dans son intervention devant la salle « la capacité [du RQOH] de mobiliser les personnes ainées et d’aller voir leurs besoins ».

Lorraine Quesnel, des Habitations Aux Baux soleils (un membre de la FROHME), est intervenue au nom des personnes consultées dans le cadre du projet. « L’atelier sur la sécurité des personnes aînées, a-t-elle dit, était pour nous un moment privilégié de discussion et de partage sur le thème de la sécurité. Il nous a permis de réaliser que de façon générale, les locataires se sentent en sécurité dans leurs logements, parce qu’ils habitent un logement communautaire où le partage et l’entraide sont privilégiés, ils connaissent leurs voisins, leur viennent en aide au besoin et leur font confiance. »

L’événement s’est déroulé au Musée ferroviaire canadien – Exporail à Saint-Constant.

Jacques Beaudoin et Chantal Desfossés, respectivement secrétaire général et directrice générale du RQOH, avec Bertrand Loiselle, directeur général de l’OMH de Châteauguay.

Imprimez cet article Imprimez cet article

Les commentaires sont fermés.