info@rqoh.com   514 846-0163 | sans frais 1 866 846-0163
Vous avez dit : soutien communautaire
6 décembre 2011

Vous avez dit : soutien communautaire

À la FOHBGI, le Cadre national de référence sur le soutien communautaire en logement social a été implanté au printemps 2008 dans les deux régions administratives selon deux formules bien différentes. L’Agence du Bas St-Laurent a donc confié à la Fédération un modeste budget réparti entre dix-huit résidences pour personnes âgées et une maison pour personnes handicapées et, pour le territoire de la Gaspésie, l’agence a préféré privilégier cinq projets dont les besoins financiers étaient plus importants. Ces OSBL d’habitation offrent des services communautaires aux personnes âgées, mais aussi à une clientèle non permanente et permettent de bonifier des programmes pour ces clientèles particulières.

Comme nos OSBL d’habitation membres sont principalement orientés vers les services aux personnes âgées et que les besoins sont immenses, l’aide annoncée en novembre 2007 par le ministre Couillard a été très bien accueillie. En effet, à l’époque, les organismes devaient composer avec des budgets anémiques pour le soutien communautaire. La plupart n’en avaient pas et n’avaient tout simplement pas les moyens d’offrir des services à cet égard. Et puis, l’aide est venue. Avec ces nouvelles enveloppes financières, les responsables de résidences pour personnes âgées se sont mis à rêver de projets afin d’améliorer la qualité de vie de leurs résidants et de les garder actifs.

Support

Chez une clientèle âgée en moyenne de 84 ans, on ne peut nier que les formulaires peuvent être une source de stress, d’insécurité et d’angoisse. Et, il en arrive à toutes les semaines de ces formulaires! Que l’on pense au fédéral pour la pension de la sécurité de la vieillesse, aux lettres de la RRQ, à celles de l’Agence de revenu du Québec concernant le fameux crédit d’impôt… Sans parler des pensions privées! Ce stress a besoin d’une réponse instantanée et d’un support immédiat. Demain c’est trop loin. Il en est ainsi pour tout ce qui concerne le bail, les services inclus, le moment du renouvellement, les délais pour répondre, etc.

Dans ces cas particuliers, assurer une réponse, une écoute et un support à la prise en charge de ces problèmes sont des solutions simples et efficaces pour diminuer le stress et assurer une meilleure qualité de vie à nos résidants.

Animation

Souvent, les résidants s’ennuient. Lors de la participation à des activités animées, ceux-ci ont l’occasion de briser leur solitude, d’échanger, de se raconter, de parler des problèmes qu’ils vivent, des enfants qu’ils attendaient et qui ne sont pas venus… De plus, elle s’avère être une excellente médication, car lorsqu’on joue aux cartes, au bingo, aux quilles sur la console Wii ou encore lorsqu’on écoute un musicien, on oublie inévitablement nos petits problèmes.

Force est de constater que les activités d’animation et de loisirs offertes sur une base régulière par des personnes connues et proches des résidants ont un effet bénéfique. C’est d’ailleurs pourquoi un service spécialisé d’animation, par l’entremise d’une animatrice communautaire, est offert à nos OSBL d’habitation membres.

Accompagnement

Lorsque les résidants prennent de l’âge et ne sont plus en mesure de conduire leur véhicule, ils deviennent terriblement dépendants et ont besoin de nous plus que jamais. Ce n’est pas le moment de les laisser à eux-même! Et, comme rien ne se fait tout seul, il devient pertinent d’organiser un service d’accompagnement vers les services médicaux pour les consultations ou même vers l’hôpital.

Bien que modestes, les fonds consacrés au soutien de nos résidants dans le besoin sont particulièrement bien utilisés. Cependant, nous pourrions tellement faire mieux et plus avec davantage de fonds! Même si nous devons vivre dans le cadre financier très restreint imposé par les coupures du printemps 2010, avec le peu que nous donne l’État, nous permettons aux locataires d’avoir une bien meilleure qualité de vie et une espérance de vie accrue. Voilà donc comment on utilise les fonds de soutien dans l’Est-du-Québec.

 

Gervais Darisse (Président) et Johanne Dumont (Coordonnatrice)
FOHBGI

Imprimez cet article Imprimez cet article

Les commentaires sont fermés.