info@rqoh.com   514 846-0163 | sans frais 1 866 846-0163
Budget fédéral 2016 : Des interventions d’urgence nécessaires, une démarche à long terme prometteuse
22 mars 2016

Budget fédéral 2016 : Des interventions d’urgence nécessaires, une démarche à long terme prometteuse

Le budget fédéral dévoilé ce 22 mars 2016 démontre que les politiques conservatrices ont laissé le monde de l’habitation en état de délabrement avancé. En effet, les seuls gestes concrets annoncés dans le budget, en dépit d’une intervention importante de 2,3 milliards $, relèvent de mesures d’urgence qui sont certes bienvenues, mais nettement insuffisantes pour régler à long terme les problèmes de logements que vit notre société.

Des gestes indispensables

Le RQOH salue évidemment la décision d’investir de manière significative en faveur du logement dans les communautés autochtones, de soutenir le développement de nouvelles ressources pour les femmes victimes de violence, d’augementer les ressources consacrées à la lutte à l’itinérance, la mise en place d’un vaste programme de rénovation éco-énergétique pour les logements sociaux et l’opération de sauvetage destinée aux locataires de logements sociaux fédéraux qui étaient sur le point d’être frappés par d’importantes hausses de loyer. Ces différentes mesures représentent un total de 1,545 milliards $ et étaient indispensables pour éviter une crise sociale d’envergure.

L’autre engagement important de ce budget à l’égard du logement, est « d’élaborer une stratégie nationale en matière de logement » au cours de la prochaine année. Une démarche à laquelle le RQOH s’engage à participer activement et de manière constructive. « Une attention particulière devra être apportée au 2,5 milliards de prêt sur 5 ans (en sus des 2,3 milliards engagés aujourd’hui) qu’Ottawa s’est dit disposé à rendre disponible pour le monde de l’habitation », explique le DG du RQOH Stéphan Corriveau.

Une occasion pour Québec

Le budget annonce une contribution supplémentaire aux provinces de 504 millions $ dans le cadre de l’initiative Investissement dans le logement abordable. Alors que la semaine dernière Québec maintenait une coupure de 126 millions dans le développement du logement social, « cet argent neuf offert par Ottawa, 116 millions, devrait donc, en toute logique, être ajouté aux dépenses prévues par Québec en développement de nouveaux logements sociaux », expose le DG du  RQOH. « Ainsi la coupure imposée la semaine dernière pourrait être largement compensée et ce sans impact sur les finances de Québec », enchaîne le porte-parole.

Miser sur le bon cheval

« Les problèmes en logements sont essentiellement dus à l’incapacité du marché privé à offrir des logements adéquats à des prix abordables aux populations vulnérables, il est donc très surprenant que le gouvernement décide de récompenser ceux-ci en rendant accessible 409 millions $ sur 5 ans (dont 286 millions les deux premières années) pour répondre aux besoins en logement des aînés et des familles pauvres », explique Stéphan Corriveau. L’argent du gouvernement doit être investi de manière judicieuse, avec une préoccupation de pérennité et d’équité sociale. Seul le logement communautaire répond à ces critères. Les sommes destinées à l’aide aux personnes fragilisées doivent être confiées aux organisations qui ont comme mission d’assister ces groupes. Après tout, comme le disait Milton Friedman, « la responsabilité sociétale d’une entreprise c’est d’accroître ses profits ». À chacun son boulot.

tournee_consultations_SCHL_1170x145

Imprimez cet article Imprimez cet article

Les commentaires sont fermés.