info@rqoh.com   514 846-0163 | sans frais 1 866 846-0163
Rencontre avec la ministre McKenna sur le logement communautaire et l’environnement
5 décembre 2016

Rencontre avec la ministre McKenna sur le logement communautaire et l’environnement

Le directeur général du RQOH, Stéphan Corriveau, a rencontré la semaine dernière l’honorable Catherine McKenna, ministre fédérale de l’Environnement. Les discussions ont surtout porté sur les avantages qu’offre la construction de nouveaux logements sociaux pour l’atteinte d’objectifs ambitieux en matière de protection de l’environnement. On sait qu’Ottawa s’apprête à faire des investissements importants dans les infrastructures sociales, et en particulier dans le secteur du logement, conformément à la Stratégie nationale d’habitation préparée par le ministre Jean-Yves Duclos.

L’allocation logement, une proposition actuellement à l’étude consistant à verser une aide financière individuelle aux ménages, ne donne aucune des garanties environnementales qu’offrirait un programme de construction et de rénovation auquel des critères clairs seraient attachés. Les logements actuellement accessibles aux ménages fragilisés ou à faible revenu sur le marché privé sont peu susceptibles de rencontrer des standards d’efficacité énergétique et d’utilisation de matériaux écologiques dignes de ce nom, et ce, sans parler des problèmes d’insalubrité et de promiscuité.

Le RQOH a fait valoir à la ministre McKenna que non seulement le secteur non lucratif a-t-il pour but d’offrir des logements de qualité à un prix abordable, mais encore sa mission sociale est plus compatible avec des objectifs écologiques, comme on peut le voir dans la presque totalité des immeubles qui ont vu le jour au cours des dernières années. Le logement social et communautaire, dûment financé et encadré par un programme gouvernemental ambitieux, est un outil collectif beaucoup plus efficace et écologique que le laisser-faire individuel sur lequel est basée l’allocation logement.

La ministre de l’Environnement a écouté attentivement les arguments du RQOH sur la nécessité d’inclure, pour des raisons écologiques, une part significative de logement non lucratif au développement de toute infrastructure, sociale ou pas. En effet, la ministre devra s’assurer que l’ensemble des infrastructures (transport, équipements, etc.) qui seront développées avec l’aide du gouvernement fédéral s’inscrit dans les efforts du Canada pour juguler le réchauffement climatique et protéger l’environnement. À cet égard, le RQOH a fait valoir que le logement communautaire a largement fait ses preuves en ce qui a trait à la revitalisation et à la densification des tissus urbains.

Tout développement des infrastructures devrait donc être accompagné d’un vigoureux effort parallèle en faveur du logement social et communautaire, à même de faire une utilisation optimale des ressources déjà engagées : desserte de transport, réseaux d’aqueduc, écoles et hôpitaux, etc.

Lors de l’entretien, Stéphan Corriveau était accompagné de Jeff Morrison, directeur général de l’ACHRU. Cet entretien s’inscrit dans une série de rencontres avec des responsables à Ottawa visant à s’assurer que la future Stratégie nationale de l’habitation réponde au mieux aux besoins de l’ensemble de la population.

suivi_tournee_consultations_schl_1170x145

Imprimez cet article Imprimez cet article

Les commentaires sont fermés.