- Réseau québécois des OSBL d'habitation - https://rqoh.com -

L’accessibilité universelle, au cœur de la mission du logement communautaire

Depuis déjà plusieurs années, l’accessibilité des bâtiments aux personnes à mobilité réduite est un enjeu important pour le secteur de l’habitation sans but lucratif. « Un grand nombre des logements et des projets visent l’accessibilité universelle, une préoccupation qui s’inscrit tout naturellement dans les principes d’égalité et de dignité de toutes les personnes qui animent notre secteur », a dit Stéphan Corriveau, le directeur général du RQOH.

À la fin du mois de février, les ministres du gouvernement du Québec Lise Thériault, Lucie Charlebois et Francine Charbonneau ont annoncé les grandes lignes du Projet de règlement favorisant l’accessibilité à l’intérieur des logements d’habitation. Les nouvelles mesures du Code de construction imposeront aux organismes promoteurs de la totalité des nouvelles unités ou agrandissements résidentiels, d’immeubles de plus de 2 étages et 8 logements, un choix parmi deux niveaux d’accessibilité (accessibilité minimale et adaptabilité).

« L’accessibilité et la sécurité vont de pair, puisque près de 50 % de nos logements sont destinés à des personnes aînées ou vivant avec un handicap. La cause principale de décès évitables chez les aînés est liée à un épisode de chute, une situation qu’on peut en grande partie prévenir grâce à des aménagements adéquats », a-t-il ajouté.

Pour Martin Bécotte, le président du RQOH, « offrir du logement communautaire, c’est offrir un milieu de vie qui permet aux personnes fragilisées de contribuer activement à la société, dans des installations adaptées qui facilitent et propulsent leur pouvoir d’action ».

La Société Logique a également réagi favorablement à l’annonce ministérielle. « C’est un premier pas dans la bonne direction. Nous sommes conscients que tous les besoins ne seront pas comblés, mais ce qu’on entend aujourd’hui fera évoluer les pratiques de construction. C’est la première fois que le parcours sans obstacle dépasse la porte d’entrée et s’insinue dans l’espace privé. On y travaille depuis longtemps ! » s’est réjoui Sylvie Quintin, architecte et consultante en design universel à Société Logique [1].

La Société Logique, fondée en 1981, est un membre de la Fédération des OSBL d’habitation de Montréal (FOHM [2]) et offre sur l’île plus d’une soixantaine de logements adaptés pour des personnes à mobilité réduite. Elle constitue un exemple probant du leadership du secteur du logement communautaire dans ce domaine, notamment en création d’environnements fonctionnels pour l’ensemble des citoyens et en promotion du design universel.