- Réseau québécois des OSBL d'habitation - https://rqoh.com -

Le logement communautaire : développer en partenariat

Synthèse du colloque de l’ARUC-ÉS du 7 novembre 2003

Produit par : ARUC-ÉS – Alliance de recherche universités-communautés en économie sociale

Mars 2004

Résumé

Le logement communautaire au Québec est original, en ce sens qu’il propose l’accessibilité à un habitat de qualité, la sécurité d’occupation, et une prise en charge du milieu de vie par les résidants eux-mêmes ou par un conseil d’administration qui les représente. Formant l’un des premiers secteurs d’activité de ce qu’on appelle la nouvelle économie sociale, le secteur du logement communautaire vise non seulement la satisfaction des besoins non comblés, il tente aussi de repenser l’habitat dans ses aspects humains et sociaux. En ce sens, le logement communautaire est beaucoup plus que « la brique et le ciment ». Le logement communautaire contribue notamment à l’insertion sociale et professionnelle et à l’établissement de formes particulières de liens sociaux entre les personnes, il aide à produire et à entretenir des milieux de vie conviviaux, il s’inscrit dans une dynamique de revitalisation des quartiers, etc.

Ce secteur, qui a fait ses preuves au cours du temps en matière d’adaptabilité aux conditions sociales, économiques et politiques changeantes, doit faire face à certains défis, notamment à l’évolution des politiques en habitation. Le processus actuel de décentralisation invite les décideurs politiques et les acteurs du milieu à de nouvelles opportunités de travail en partenariat. Mais comment développer ce partenariat et sous quelles conditions ? Nous pouvons nous inspirer d’expériences concluantes comme celles du mouvement de la Confédération des syndicats nationaux (CSN) et de la Société d’habitation du Québec (SHQ) mais aussi des partenariats endogènes qui existent à travers les différents réseaux du logement communautaire.

Une chose est certaine, dans le contexte actuel, les intervenants du logement communautaire doivent réfléchir sur l’avenir du logement communautaire, démontrer une volonté de changement et surtout innover en matière de solutions, dépassant la simple logique des subventions et de la création de logement.

Téléchargez la synthèse du colloque [1]