info@rqoh.com   514 846-0163 | sans frais 1 866 846-0163

Habitations L’Équerre

LA COMPLICITÉ AVEC LA COMMUNAUTÉ

Après des débuts tumultueux dans les années 1970 et 1980 et une longue période de redressement, les Habitations L’Équerre, qui ont également des logements dans LaRocque et Ascot, servent maintenant de point d’ancrage solide dans le quartier Jardins fleuris pour de nombreuses initiatives. Autour de ce milieu de vie sécuritaire, des projets viennent se greffer pour donner à des familles vulnérables une emprise sur leur destinée.

Lorsque les Habitations L’Équerre se sont installées dans le quartier, les problèmes sociaux foisonnaient. Enclavé au fond d’un cul-de-sac, mal desservi par les transports en commun, loin des services et des emplois, le quartier connaissait beaucoup de délinquance, et un engrenage malsain d’interventions policières. Dans ce contexte pour le moins difficile, l’organisme a connu des ratés administratifs l’ayant beaucoup fragilisé.

Localité Sherbrooke, 161 323 habitants
Fondation 1977
Nombre d'unités 236 logements dans 25 immeubles
Clientèle visée Familles à faible revenu, personnes immigrantes, personnes seules
Employés 6
Web www.habitationslequerre.com
Partenaires financiers SCHL
Fédération FROHME

« On a été dans la survie, puis dans le maintien du bâti et l’amélioration de l’environnement, maintenant, on est dans le développement »
– Denise Godbout, directrice générale

Les temps ont bien changé, car aujourd’hui le quartier est tranquille sans s’être embourgeoisé et le groupe ne se contente pas d’offrir aux habitants du quartier une solution de rechange en termes de prix, avec des loyers se situant à 90 % du loyer médian du marché. En effet, l’équipe des Habitations L’Équerre, Denise Godbout en tête, multiplie les initiatives audacieuses, à l’intérieur comme à l’extérieur des murs, pour appuyer les résidents dans leur quête d’une meilleure qualité de vie, d’une plus grande dignité.

Difficile d’énumérer tous les projets tant il y en a ! Mireille Pelletier, coordonnatrice des services à la clientèle et des communications : « On prête des locaux pour une cuisine collective, les jeunes de 6-12 ans fréquentant l’école voisine ont leur place ici, on anime des activités sur la sécurité alimentaire et des groupes d’achats pour contourner les “semaines chères” à l’épicerie, on rend disponibles des bacs à jardin, on organise régulièrement un restaurant populaire, “La Grande table”, où les gens du quartier se font servir, comme au restaurant ! »

« On donne aux locataires une certaine confiance en leurs capacités. “Vous êtes capables”. Quand on dit simplement à une personne “Tu coupes bien les carottes” et qu’elle a la larme à l’oeil parce qu’elle n’a jamais eu de compliment dans sa vie… c’est ça qui a fait la différence. »
– Mireille Pelletier

La petite bibliothèque communautaire, sous la responsabilité de la Table de quartier 4 saisons (TQ4S), est un véritable succès. Située dans un local multifonctionnel, elle jouxte des installations de cuisine et abrite des ateliers de bricolage. Elle est organisée pour recevoir des visites des petits du CPE voisin et on y a disposé des pupitres pour que les jeunes fassent leurs devoirs en toute tranquillité. Au moment de notre visite des lieux, Alexandre était d’ailleurs plongé dans ses leçons.

« La bibliothèque municipale est loin et les gens n’ont pas l’habitude de la fréquenter. Ils ont peur de perdre des livres, de ne pas être capables de le rembourser. Amener la lecture près des gens est l’un de nos objectifs. »
– Maxime, agent de développement et de mobilisation citoyenne de la TQ4S

Les Habitations L’Équerre multiplient par ailleurs les partenariats avec d’autres organismes, à qui elles offrent, parfois gratuitement, parfois pour une somme modeste, des espaces de bureau ou d’intervention. C’est le cas du CSSS de l’Université de Sherbrooke, qui peut ainsi déployer un travailleur social dans le quartier pour une approche de proximité.

Les Habitations L’Équerre servent ainsi d’intermédiaire et de caution entre un réseau de la santé parfois discrédité et des résidents souvent méfiants. « Nos gens sont brûlés par le système, raconte Denise Godbout. Ils ont tout eu : les travailleurs sociaux, se faire dire quoi faire 200 fois, etc. » Le travailleur social installé là, Jérôme, raconte qu’avec les résidents « il faut y aller par projet, commencer à les connaître, à les accompagner dans leur cheminement à travers différents services du CSSS ».

Des plans pour l’avenir ? Regrouper tout ce beau monde et d’autres encore dans une Maison de quartier attenante au terrain de l’OSBL, un projet dans lequel les Habitations L’Équerre jouent un rôle central, car ses propres bureaux y seront aménagés. Le groupe engage d’ailleurs une partie des 3,5 millions $ nécessaires. « Le Réseau d’appui aux familles monoparentales et reconstituées de l’Estrie, le Centre de la petite enfance, la Table de quartier, une lunetterie communautaire, la pédiatrie sociale, une salle communautaire, l’intervention de quartier du CSSS, éventuellement une maternelle 4 ans et une maison de naissance : on se donne un lieu de rassemblement et d’aide », explique la directrice générale. Le tout dans une démarche qui intègre philosophie d’action, architecture, adéquation des installations aux activités.

Pour les artisanes du groupe, l’avenir n’est pas uniquement dans la brique et le béton. « Comme organisme à but non lucratif, la base, c’est la démocratie. Ça prend plus de temps, et il faut la faire vivre. On s’est doté de moyens pour que les gens s’impliquent et créent un sentiment d’appartenance », dit Mireille Pelletier. Et sa collègue de renchérir : « Il y a beaucoup de locataires qui ne savent même pas qu’on est un OSBL. Améliorer la communication avec les locataires, prendre du temps, remettre la démocratie au centre de notre projet, voilà le défi ! Les gens connaissent les HLM et les coops, mais les OSBL, non. Et on est quand même le plus gros à Sherbrooke ! Faire connaître et se faire reconnaître. On travaille là-dessus ! »

Découvrez un autre OSBL

Découvrez des OSBL par région…

ou à partir de la liste :

Portraits du logement communautaire