info@rqoh.com   514 846-0163 | sans frais 1 866 846-0163

Maison d’un Novel Élan

AJOUTER DE LA VIE AUX ANNÉES PLUTÔT QUE DES ANNÉES À LA VIE

La Maison d’un Nouvel Élan, une résidence certifiée pour aînés autonomes et semi-autonomes, incarne des valeurs profondes et humaines, prônées depuis sa fondation en 1989. Ses nombreux bénévoles, ses employés engagés, et ses résidents actifs participent au milieu de vie familial et communautaire. La résidence est aussi un lieu d’accueil ouvert aux personnes adultes effectuant un stage dans le cadre d’une formation scolaire ou d’une insertion sociale. De plus, l’OSBL a développé différents partenariats lui permettant de rayonner dans la communauté et de s’impliquer davantage auprès des aînés. Cette ouverture sur la communauté crée un milieu de vie dynamique et un lieu d’apprentissage apprécié de tous.

Les couloirs de l’OSBL d’habitation sont richement décorés. « Voici nos célébrités : ce sont tous nos résidents et résidentes du moment, dit Mme Tremblay, enthousiaste. Et dans cette peinture réalisée par une artiste bénévole, chaque locataire et chaque employé a ajouté une petite touche. On sait tous à peu près où est notre griffe, c’est vraiment plaisant. La mienne est ici » ajoute-t-elle en pointant le tableau.

Localité Jonquière, 60 289 habitants
Fondation 1989
Nombre d'unités 41 logements
Clientèle visée Personnes aînées autonomes et semi-autonomes
Employés 20
Web mnelan.com
Partenaires financiers SHQ, SCHL, CIUSSS
Fédération FROH

« Les décorations qui ornent la résidence ont été réalisées par des bénévoles, parfois les enfants des locataires ou simplement des gens du quartier. »
– Mme Tremblay, adjointe à la direction

Des activités sont proposées aux résidents et aux résidentes tous les jours, et des sorties sont organisées six fois par an environ. En ce beau mois de juin, les locataires se rendent bientôt au Lac-Saint-Jean pour diner au bord du lac, manger une crème glacée et visiter un centre d’interprétation sur la traite des fourrures. Mais la sortie la plus agréable reste celle au Lac-Bouchette, qui a lieu tous les deux ans.

Briser l’isolement grâce au travail de milieu porté par les OSBL d’habitation
Depuis sa fondation, la résidence offre un service de travail de milieu, qui permet d’identifier les personnes âgées isolées et dont le bien-être pourrait être compromis. « Grâce à nos intervenantes de milieu, des aînés n’habitant pas à la résidence participent également aux activités, comme aujourd’hui au jeu de quilles sur tables » explique Mme Tremblay. Cette ouverture favorise le lien social ainsi que l’activité physique des personnes âgées vivant en dehors de l’organisme communautaire qui sont seules ou fragilisées. Elle permet aussi de leur montrer que les OSBL d’habitation pour aînés sont des lieux accueillants et dynamiques, où les aînés sont respectés et mènent une vie active. « Puis, nos résidents peuvent ainsi rencontrer des gens de l’extérieur et être encouragés à sortir de leur milieu de vie » précise Vicky Dallaire, intervenante de milieu.

« Le travail de milieu pour les aînés permet de créer un réseau d’aide pour les personnes de la communauté qui ont peu ou pas de famille, ajoute-t-elle. Je vois vraiment un bénéfice pour les personnes qui viennent aux activités ici, ça leur fait du bien et elles le disent. Notre travail est d’identifier et de rejoindre les personnes qui ont besoin d’aide, puis de les orienter vers les ressources dans une perspective d’empowerment. »

« Notre clientèle en travail de milieu pour aînés est à 95% féminine : les femmes vivent plus longtemps, demandent plus facilement de l’aide, et si leur mari décède et qu’elles n’ont jamais travaillé, elles se retrouvent démunies. »
– Vicky Dallaire, intervenante en travail de milieu.

La mission du travail de milieu rejoint celle des organismes communautaires d’habitation pour aînés : briser l’isolement, favoriser l’autonomie et le maintien à domicile, leur permettre de s’impliquer dans la communauté, prévenir les abus et la maltraitance, orienter les personnes vers les ressources adéquates, etc.

Un milieu de vie familial
La présence de Myrtha Laflamme, fondatrice de l’OSBL et ancienne présidente du RQOH pendant des années, se fait toujours sentir dans la résidence, comme le montre l’enseigne « Aux fins Délices de Myrtha » dans la salle à manger. Elle et son conjoint se sont occupés du jardin, et un autre bénévole, âgé de 15 ans, viendra très bientôt parfaire les arrangements floraux.

« Je passe des heures ici, même en dehors des heures de travail. C’est comme du bénévolat mais on ne le voit pas comme ça. C’est parce que c’est beaucoup de plaisir ! »
– Mme Tremblay.

Découvrez un autre OSBL

Découvrez des OSBL par région…

ou à partir de la liste :

Portraits du logement communautaire