info@rqoh.com   514 846-0163 | sans frais 1 866 846-0163

Aussi à Rouyn-Noranda : La Bastide des aînés

LA SOCIÉTÉ DE LOGEMENTS DES VÉTÉRANS

DES LOGEMENTS DE QUALITÉ POUR LES ANCIENS COMBATTANTS

En 1952, la SCHL a fait construire deux bâtiments de quatre logements pour les anciens combattants, en Abitibi-Témiscamingue. En 1954, huit autres bâtiments se sont ajoutés pour un total de dix bâtiments, tous gérés par la SCHL.

Plus tard, la SCHL a suggéré aux locataires, des anciens combattants, de fonder une Société afin d’acquérir les bâtiments, ce qui fut fait en 1977. La Société de Logements des Vétérans de Rouyn-Noranda était fondée.

Localité Rouyn-Noranda, 41 000 habitants
Fondation 1977
Nombre d'unités 40 logements
Clientèle visée Vétérans des Forces Armées Canadiennes (FAC) régulières et familles de vétérans
Partenaires financiers SCHL
Fédération RQOH

La Société gère quarante logements qui ont été rénovés en partie, sans aucune subvention. À chaque fois qu’un logement se vide, la Société fait les réparations nécessaires pour le bon entretien de ses immeubles : plâtrage, peinture, plomberie, électricité. Tout y passe. Les immeubles ont une architecture identique et sont tous en très bon état.

La clientèle

Comme son nom l’indique, cette corporation a été créée pour soutenir les anciens combattants de l’armée canadienne et pour les loger dans un ensemble immobilier de qualité. Les vétérans qui demandent un logement se divisent en trois classifications.

Classification A :

• Les vétérans de la deuxième guerre mondiale, de la guerre de Corée, du Vietnam et la guerre du Golfe

• Les vétérans des Forces Armées Canadiennes (FAC) régulières, avec service dans les forces de l’OTAN (Organisation du Traité de l’Atlantique Nord), et avec l’ONU (Organisation des Nations Unies).

portraits_veterans2_rondesClassification B :

• Les vétérans FAC régulières qui n’ont pas de service avec l’OTAN ou l’ONU

• Les vétérans des FAC Réserves classe « C » avec service au sein de l’OTAN ou de l’ONU.

Classification C :

• Veuves de vétérans

• Familles de vétérans, c’est-à-dire fils ou fille d’âge majeur

• Personnes âgées

• Familles à faible revenu

• Individus à faible revenu

• Vétérans des FAC Réserves qui n’ont pas de service Classe « C » avec l’OTAN ou l’ONU.

portraits_veterans1_rondesLa majorité des vétérans sont de la région. Il ne reste que deux vétérans de la Deuxième Guerre mondiale et une dizaine de vétérans des Forces Armées Canadienne qui ont fait leur service avec l’OTAN ou l’ONU. Ils ont entre 50 et 90 ans.

Les vétérans s’impliquent personnellement dans des activités comme le Jour du Souvenir, la semaine des anciens combattants et les amputés de guerre. Certains sont membres de la Légion Royale Canadienne.

Témoignage

Mme Dolly Gratton est la deuxième vice-présidente de la Société de Logements des Vétérans. Elle raconte ce qui l’a amenée à s’installer à la Société.

portraits_veterans4_rondes« Mon mari, Antonio (Tony) Bourgon, vétéran de la Deuxième Guerre mondiale a servi outre-mer pour une durée de cinq ans et dix mois. Il a été blessé trois fois. Mon mari et moi avons emménagé dans un logement de la Société le 1er décembre 1980. Il est décédé en 1992, à l’âge de 72 ans. J’ai décidé de garder mon logement où je demeure encore aujourd’hui »

En 1980, les 20 logements du haut étaient chauffés avec une fournaise au gaz qui était installée dans le corridor. Plusieurs années après, la Société a décidé d’enlever les fournaises au gaz et installer des plinthes électriques. Depuis 1980, les fenêtres et les portes extérieures ont été changées deux fois.

portraits_veterans3_rondes« Moi et comme plusieurs autres locataires ont investi de notre argent pour améliorer notre logement »

Les locataires ici se sentent bien, et ils apprécient la tranquillité et le respect des autres voisins. Ils restent aussi longtemps que leur autonomie le permet.

Chaque été, la Société organise un souper champêtre, ce qui permet de fraterniser entre locataires, de rencontrer les nouveaux venus, de s’amuser, de danser au son de la « bonne musique ».

Aussi à Rouyn-Noranda : La Bastide des aînés