info@rqoh.com   514 846-0163 | sans frais 1 866 846-0163

Nouveaux horizons

UN OSBL QUI GAGNE LA CONFIANCE DE SES CONCITOYENS

L’histoire de la résidence pour personnes âgées dans le village de Havre-aux-Maisons remonte avant les années 1970. C’était à l’époque la maison familiale d’Omer Thériault, qui, repris par ses enfants et des partenaires, devenait le motel Thériault.

Le motel était alors doté de 20 chambres parallèles à la route principale, les portes donnant accès à l’extérieur, avec salles de bain privées, salle à manger, bar et cuisine de restaurant. L’entreprise a duré au-delà d’une dizaine d’années, puis a été vendue à Jean-Pierre Cormier. L’endroit a conservé sa vocation et s’est appelé l’Auberge l’Islet.

Localité Îles de la Madeleine, 12 300 habitants
Fondation 1996
Nombre d'unités 31 logements
Clientèle visée Personnes âgées
Employés 10
Partenaires financiers SHQ, municipalité et la Caisse Desjardins de Havre-aux- Maisons
Fédération FOHBGI

Vers le milieu des années 1990, M. Cormier mandate l’agente de liaison Manon Richard pour réaliser une étude de faisabilité en vue de la création d’une résidence pour personnes âgées. L’étude ayant démontré sa pertinence, un regroupement de personnes dont l’ancien propriétaire, s’adjoignant Mme Richard et M. Jean Deschênes, forme le comité fondateur de l’OSBL les Nouveaux Horizons. Constitué le 12 novembre 1996, l’organisme est d’abord locataire du bâtiment.

Les débuts sont difficiles. Première maison offrant ce type d’hébergement dans l’archipel, le taux de vacance est alors assez élevé. Quatre intervenants y travaillaient à l’époque

L’OSBL achète le bâtiment en 2000 grâce au programme Accès Logis qui contribue à 50% du financement nécessaire pour rénover l’immeuble ; l’autre part du financement provient du milieu madelinot. L’OSBL les Nouveaux Horizons gagne maintenant la confiance de ses concitoyens.

nouveaux_horizon_maison11 logements se développent dans une nouvelle aile en 2007. C’est encore une fois le programme Accès Logis et des partenaires locaux, qui se partagent la facture des travaux. La municipalité approuve bientôt aussi l’exemption de taxes foncières, laissant à la responsabilité de l’organisme les taxes de services : égout, aqueduc et ordures. Le choix de l’agrandissement permettait de plus une meilleure rentabilité grâce au partage des coûts fixes.

La nouvelle aile comprend des studios avec mini-cuisinette, salle de bain privée plus spacieuse, facilitant l’aide à l’hygiène et des bureaux pour l’administration. Les locataires ne peuvent pas cuisiner dans leur chambre, mais un comptoir est installé à la salle à manger et permet à tous d’utiliser un four à micro-onde ou une cafetière.

Les résidents
La moyenne d’âge des résidents est de 90 ans. La doyenne, Mme Marie-Jeanne Poirier, fêtera ses 102 ans en décembre 2016 et M. Elzéar Poirier est un nouveau centenaire depuis le 2 mars dernier.

Sur les 31 chambres, six couples non reconstitués y vivent. Un de ces couples a d’ailleurs fêté récemment ses 72 ans de mariage

Une vingtaine de personnes sont inscrites sur la liste d’attente.

nouveaux_horizon_activitesLes activités
Un comité de résidents est formé pour gérer un budget d’activités. Beaucoup sont de nature religieuse : lecture du chapelet quotidien, célébration une fois par semaine. Un groupe de
« tricot-thé » est né sous l’initiative d’une bénévole s’ajoutant aux incontournables activités comme les bingos, les parties de cartes, les poches et le tournoi hebdomadaire de cribble. D’autres artisans sont invités au cours d’après-midi où l’on tricote à la fois pour le plaisir, mais aussi dans un but bien précis : les confections faites main deviennent un moyen de financement pour aider à l’amélioration de l’ameublement du salon communautaire. Le projet de 32 000$ en est déjà à plus de la moitié de la somme, aussi grâce à la participation de partenaires et dons in Memoriam.

Mais au-dessus de tout, ce qu’ils préfèrent, c’est la visite de musiciens

nouveaux_horizon_musiqueDes sorties sont aussi organisées par la résidence.

Les services
Les trois repas par jour sont fournis et le service de médicaments également. Une aide peut être apportée à la buanderie. Le CISSS dépêche les soins et services infirmiers au besoin.

Le personnel
Le conseil d’administration est composé d’un résident, d’un employé, de deux membres des familles des résidents et de trois administrateurs issus du milieu.

L’équipe de gestion est composée d’une cuisinière en chef, d’un intervenant en chef qui gère les services aux résidents en collaboration avec la directrice qui voit également à l’administration générale. L’équipe peut compter sur une dizaine d’employés très attentionnés et dévoués au bien-être des résidents.

La sécurité
Un couple est installé à l’étage à titre de surveillant de nuit, six jours sur sept. C’est une intervenante qui demeure en place pour combler le septième jour.

Toutes les chambres ont deux sonnettes d’urgence installées dans la salle de bain et près du lit. Un système d’alarme protège le bâtiment et 50% de l’espace est muni de gicleurs. Bien que les logements soient au rez-de-chaussée et possèdent chacun une porte menant à l’extérieur, l’OBSL met ce dossier parmi ses priorités pour 2016-2017. Des exercices d’évacuation d’urgence sont effectués et le plan a été revu dernièrement. La liste d’appel et d’intervention est maintenant mise à jour et les premiers répondants tout comme les pompiers volontaires demeurent non loin de la bâtisse. De plus, une génératrice a été installée au début de l’année, ce qui assure une plus grande sécurité aux résidents.