info@rqoh.com   514 846-0163 | sans frais 1 866 846-0163

Projet St-Laurent

BRIN D’ELLES

AMELIORER LA QUALITÉ DE VIE DES FEMMES SEULES, DEFAVORISÉES ET A RISQUE D’ITINÉRANCE

C’est une histoire de femmes engagées dans le développement du logement social avec soutien communautaire. C’est une histoire de femmes déterminées à redonner du pouvoir sur leurs vies aux femmes pauvres vivant de l’instabilité résidentielle permanente.

Elles s’appellent Fernande, Manon, Carole. Elles ont décidé de s’investir pour améliorer leurs conditions de vie et celles d’autres femmes dans le besoin. « Je ne pouvais plus vivre dans un petit studio. Quand on m’a parlé du projet, j’ai embarqué à 100 milles à l’heure. J’ai participé à toutes les réunions du conseil d’administration, avec l’architecte, le Groupe de ressources techniques » déclare Fernande.

Localité Ville de Montréal, 1 988 000 habitants
Fondation Projet Saint-Laurent 2002, Projet Saint-Michel 2008
Nombre d'unités Projet Saint-Laurent 22 logements, Projet Saint-Michel 12 logements
Clientèle visée Femmes en difficulté
Employés 2, temps partiel
Partenaires financiers IPAC, SHQ
Fédération FOHM

Ces femmes ont participé aux réunions de chantier et elles ont suivi de près les travaux de construction.

« On était pas ignorée si on avait des questions et on était bien placée pour dire ce dont on avait besoin »
– Manon, locataire

Elles ont vu leur rêve se réaliser un jour de 2004 lorsqu’elles ont reçu les clés d’un beau trois et demi, meublé d’un grand lit, avec toutes les commodités et un balcon pour profiter du beau temps. « C’était comme rentrer dans un condo neuf, ça l’air d’un condo, notre OSBL ».
Et ce n’est pas tout! Le plus beau c’est le prix du loyer. Payer 25 % d’un revenu de 700 $ par mois, ça fait toute une différence dans le budget.

portraits_brindelles1_rondes« Ça fait baisser les épaules! On peut penser s’acheter des bottes d’hiver en économisant un peu chaque mois »

portraits_brindelles3_rondesPour Fernande et Manon, ça change tout.

Locataires dans le premier projet de Brin d’Elles dès l’ouverture, elles s’engagent maintenant dans un nouveau projet de développement avec Claudette, « mon mentor » comme dit Fernande. L’âge ayant raison de leur santé et de leur mobilité, ces femmes ont besoin de vivre dans un immeuble qui dispose d’un ascenseur. « Je pensais que c’était mon dernier appartement, mais là, avec mes jambes… »

Une nouvelle proposition s’ouvre à elles et elles vont répondre « présentes ».

La moitié des 24 locataires de Brin d’Elles habite leur logement depuis plus de 10 ans. Cette stabilité confirme le rôle essentiel du logement social avec soutien communautaire comme vecteur d’intégration sociale.

« On ne gère plus la misère, on gère davantage l’autonomie »
– Claudette Godley, présidente du conseil d’administration

portraits_brindelles4_rondesL’OSBL Brin d’Elles est une initiative financée par le Fonds dédié à l’habitation communautaire. Son succès est lié essentiellement à trois facteurs : l’engagement indéfectible des organismes comme le Y des femmes de Montréal, le Centre de réadaptation en dépendance de Montréal, le Réseau Hébergement Femmes et l’Auberge Madeleine, le partenariat et l’implication des locataires et l’entente de services avec la FOHM pour l’ensemble de la gestion.

portraits_brindelles2_rondesD’ailleurs, la composition du conseil d’administration reflète l’engagement de tous ces acteurs. Ceux-ci poursuivent leur travail pour l’amélioration de la qualité de vie des femmes seules, défavorisées et à risque d’itinérance, en leur donnant accès à un logement permanent, sécuritaire, décent et abordable avec soutien communautaire.

L’accès à un logement stable et autonome est une réponse à l’itinérance quand on sait que la totalité des femmes arrivant à Brin d’Elles ont vécu de l’instabilité résidentielle pendant une période d’au moins 3 ans. Depuis, ces femmes se sont donné un espace de vie, de sécurité et d’intimité; elles ont développé une vie sociale et communautaire comme n’importe qu’elle citoyenne.

Le soutien communautaire

La corporation Brin d’Elles assure un soutien communautaire dans ces deux immeubles par la présence d’une intervenante de la FOHM, en raison de trois jours par semaine.

Cette présence dans les lieux apporte support et sécurité aux locataires et favorise la stabilité résidentielle de celles-ci. De plus, la mise en place d’un comité de gestion sociale auquel sont associées des représentantes du conseil d’administration et des locataires permet de prévenir ou de résoudre les conflits, lorsqu’ils se présentent.

« On retrouve ici les mêmes problèmes que dans n’importe quel immeuble de même type, mais l’esprit collectif et l’entraide font partie des valeurs qui sont véhiculées pour assurer le bien-être et la sécurité de l’ensemble des résidentes »

« L’accompagnement de la FOHM est un appui indéniable. Nos projets sont bien gérés et les membres bénévoles du conseil d’administration sont dégagés de la gestion de la vie quotidienne. Ça donne du temps pour regarder en avant » déclare Claudette Godley.

Projet St-Michel