info@rqoh.com   514 846-0163 | sans frais 1 866 846-0163

CENTRE DES AÎNÉS DE GATINEAU

UN ESPACE DE VIE COMPLET, ACTIF ET ENCADRÉ POUR LES AÎNÉS

Le Centre d’Amitié de Gatineau, renommé plus tard le Centre
des aînés de Gatineau, a été fondé en novembre 1977. Il a fait ses premiers pas dans le sous-sol de la cathédrale Saint-Jean-Marie-Vianney de Gatineau.

Le Centre des aînés déménage en septembre 1982 et connaît une croissance et une diversification de ses activités au fil des années. Le Centre se donne des assises solides et un espace à la hauteur de ses besoins en 2010 en se portant acquéreur de la même cathédrale qui le logeait quelques années plus tôt.

Localité Ville de Gatineau, 274 000 habitants
Fondation 2012
Nombre d'unités 130 logements dont 91 avec PSL
Clientèle visée Personnes âgées
Employés 10
Web www.ainesdegatineau.ca
Partenaires financiers SHQ, ville de Gatineau, Caisse Desjardins
Fédération ROHSCO

portraits_ainesgatineau4_rondes« Il y avait une demande pour offrir des activités aux aînés et nous étions limités dans nos espaces. C’est alors que nous avons appris que l’église était à vendre. Nous avons tout simplement acheté l’église et le terrain adjacent », explique Sylvain Germain directeur du Centre.

C’est en fin 2012 que le tout nouveau Faubourg Jean-Marie-Vianney, un bloc d’habitation de 6 étages contigus à la cathédrale est finalisé. Il a été conçu spécifiquement pour des aînés autonomes et en légère perte d’autonomie.

Un projet d’habitation communautaire novateur

Ce complexe avant-gardiste est un projet d’une envergure impressionnante qui encourage une vie active, sécuritaire et confortable : 102 logements disposent d’une chambre à coucher et 28 logements en ont deux; 91 logements reçoivent une aide du programme de subvention au loyer.

« C’est un beau mélange entre des gens plus fortunés et des gens qui le sont moins; on ne sent aucune différence »
– Sylvain Germain, directeur

De plus, 12 logements sont spécifiquement destinés aux personnes à mobilité réduite.

Le projet du Faubourg, qui inclut la rénovation de la cathédrale, s’est réalisé au coût de près de 22 millions de dollars, grâce au support de tous les paliers de gouvernements, dont 7 millions en fonds fédéraux, 2.6 millions du programme Accès Logis Québec de la SHQ et des apports de la ville et de la caisse Desjardins de Gatineau. Il a été réalisé en vertu des normes du programme d’économie d’énergie NOVOCLIMAT.

portraits_ainesgatineau1_rondesRencontre avec une résidente

Pierette Régimbald, une des résidentes, mene un train de vie très actif. Son trois et demi est un espace de vie qu’elle a rapidement appris à aimer, notamment pour sa facilité d’accès et les services d’entretien ménager qui lui sont offerts.

« Quand je rentre ici, j’aime ça »

« Je restais dans une coopérative avant, mais j’avais des marches à monter et il y avait des tâches collectives à faire. Au début je ne voulais pas du tout partir, mais je n’étais plus capable de tout entretenir et je risquais de me blesser en tombant. Mes enfants m’ont dit que je devais profiter de cette occasion » explique-t-elle.

portraits_ainesgatineau2_rondesUn espace de vie très actif

Le Faubourg est un espace de vie complet, actif et encadré où les aînés sont loin de vivre dans l’isolement. L’immense espace de l’ancienne cathédrale offre un cadre de vie actif et intégré aux résidents. Elle a été subdivisée en salles d’activités, incluant une cafétéria qui offre des repas le midi.

Les activités, les formations multidisciplinaires, les clubs et comités permettent aux résidents de tisser des liens avec les membres de leur communauté et de rester actifs. L’ensemble des installations du Centre forme un espace de socialisation d’importance qui attire quotidiennement des aînés de toute la région de Gatineau.

« Ce genre de projet intégrant des logements pour les aînés et toute l’infrastructure du centre communautaire est assez unique au Québec »
– Sylvain Germain, directeur

Avec ses 30 000 pieds carrés de superficie, ce n’est pas l’espace qui manque. Le Centre offre une grande diversité d’activités en tout genre 6 jours par semaine : atelier d’aquarelle, salle de création, atelier de menuiserie et de sculpture sur bois, salle de jeux, bibliothèque, tai-chi, zumba, club de tricot, journal interne. Ce ne sont là que quelques-unes des activités qui se déroulent au Faubourg et qui constituent l’offre de services ouverte à tous les aînés de Gatineau.

portraits_ainesgatineau3_rondesDes projets d’économie sociale

La diversification des activités du Centre inclut aussi des entreprises d’économie sociale, dont un service de traiteur et un l’atelier de menuiserie.

Le Centre est un véritable espace de travail de haut niveau qui permet aux aînés de produire toutes sortes de pièces en bois qui sont vendues sur les marchés artisanaux locaux. Parmi les pièces qui retiennent l’attention : les urnes funéraires. Ce sont plus de 300 urnes qui auront été vendues dans la région en 2015. « Nous avons toutes sortes de personnes qui viennent à l’atelier. À la retraite, tous les titres disparaissent et parmi nos ébénistes, nous avons des anciens avocats, des notaires, des comptables et des banquiers » déclare M. Germain.

D’autre part, la vente de plats sous vide préparés sur place, plus spécifiquement des tourtières, est un autre projet d’une entreprise d’économie sociale. « Nous n’avons pas le choix, les entreprises d’économie sociale nous permettent d’avoir certains apports financiers sans lesquels il serait plus dur de tout faire fonctionner », explique Sylvain Germain.

 

Cette capsule vidéo, réalisée par le Carrefour action municipale et famille dans le cadre du programme Québec ami des aînés (QADA), fut lancée dans le cadre de la Journée de partage sur l’habitation des aînés le 11 novembre 2016. Elle présente en 15 minute le Faubourg Jean-Marie-Vianney, le récent projet du Centre des aînés.