info@rqoh.com   514 846-0163 | sans frais 1 866 846-0163

Le Mimosa du Quartier

UN ANCRAGE SOLIDE DES FAMILLES À LA VIE DE LA COMMUNAUTÉ

Situé dans le secteur de Hull, le Mimosa du Quartier offre depuis 2015 des logements communautaires en location à des familles fragilisées à faibles et modestes revenus. Cet organisme est né d’une initiative menée par une équipe d’infirmières œuvrant en promotion de la santé auprès de jeunes familles de l’Outaouais. Celles-ci cherchaient à encourager des actions concertées en matière de saines habitudes de vie et de prévention des problèmes reliés au poids. Or, elles se sont vite rendu compte que l’habitation est centrale dans la réinsertion socioéconomique et l’habilitation à la santé physique et psychosociale des familles fragilisées.

Localité Ville de Gatineau, 274 000 habitants
Fondation 2015
Nombre d'unités 39 logements dont 4 adaptés
Clientèle visée Familles monoparentales
Employés 3
Web mimosa.sc-inf-mte.com
Partenaires financiers SHQ (AccèsLogis), ville de Gatineau
Fédération ROHSCO
Certifications LEED argent

Lors de notre visite de ce magnifique édifice, nous rencontrons Brigitte Kankindi, une résidente, et Marie-Louise Maberu, technicienne en éducation spécialisée au CLSC et cofondatrice du projet. Marie-Louise présente Brigitte affectueusement : « Elle est une exception, elle est notre personne ressource sur place. Elle était résidente ici lorsqu’elle a terminé son baccalauréat en sciences infirmières, elle a un bagage gros “comme ça” [elle fait de grands gestes], elle prend tout, elle fait beaucoup d’autres choses, elle fait de l’éducation, elle fait le suivi avec les locataires ».

Le Mimosa du Quartier est une sorte de phare dans la grisaille d’un paysage où il manque de logements sociaux, où on vit le phénomène des portes tournantes dans l’hébergement des femmes victimes de violence conjugale, où il y a de nombreuses familles avec des enfants dont le parcours scolaire souffre d’une trop grande vulnérabilité en termes de pauvreté ou d’instabilité résidentielle.

« J’ai déjà travaillé à la DPJ. Tu ne peux pas fermer les yeux… Alors si on peut s’impliquer et sortir une famille ou deux d’une situation difficile. Le logement, c’est le premier souci de tout le monde, si tu n’as pas de toit, tu n’as pas grand-chose… »
– Marie Louise

Les résidents du Mimosa du Quartier ici ne signent pas de bail, ils et elles ne sont pas formellement des « locataires ». Les personnes ici signent un code de vie, une sorte de contrat avec cinq volets, adapté à la trajectoire familiale. Le coeur du projet repose sur l’acquisition d’une stabilité au niveau du logement. « Par la suite, explique Brigitte, on travaille à l’amélioration des habitudes de vie familiale, on soutient le développement psychosocial des enfants et on atténue les effets négatifs de certains déterminants sociaux de la santé. » L’alimentation joue dans ce processus un rôle central, aussi le Mimosa organise-t-il une panoplie d’activités pour améliorer la littéracie en santé et développer ainsi les compétences des résidents pour prendre de bonnes décisions pour leur santé et celle de leurs enfants.

C’est ici qu’on voit l’importance de la salle communautaire et de ses espaces de cuisine, construite avec le soutien du milieu communautaire de la région, car les programmes gouvernementaux couvrent rarement ce genre d’installation, en dépit de leur grand impact sur la qualité de vie des résidents. C’est ici qu’ont lieu la « cuisine collective pour des familles en santé », les groupes d’achats d’aliments, les causeries et capsules santé, les ateliers et les formations sur le guide alimentaire, les maladies chroniques, les dépendances.

« On travaille beaucoup sur le changement des habitudes de vie, surtout par le biais de l’activité physique et de l’alimentation. »
– Brigitte

L’ensemble du projet est donc encadré par un code de vie sur cinq ans, au terme duquel le résident est en principe prêt pour assumer une pleine insertion, en toute autonomie, dans la société. De la rencontre initiale qui est souvent une situation de crise et « l’année 5 », qui vise à préparer le départ par un plan (une carte de vie et des rêves), le parcours est balisé par des rencontres d’accompagnement, une insertion dans la vie associative, l’identification des ressources pour préparer l’autonomisation.

« L’organisme est encore bien jeune, seulement trois ans, mais il a déjà connu trois départs, des situations qui ont changé pour le mieux : des personnes ont trouvé un conjoint et ont refait leur vie, ou se sont insérées professionnellement, les enfants ont grandi, etc. Mission accomplie ! »
– Marie Louise

CERTIFICATION LEED DE NIVEAU ARGENT
LA CERTIFICATION LEED DE NIVEAU ARGENT A ÉTÉ ACCORDÉE AU MIMOSA DU QUARTIER. UN TIERS INDÉPENDANT A VÉRIFIÉ ET ÉTABLI QUE LE BÂTIMENT A ÉTÉ CONÇU ET CONSTRUIT EN UTILISANT DES STRATÉGIES VISANT À ATTEINDRE UNE HAUTE PERFORMANCE DANS DES DOMAINES CLÉS DE LA SANTÉ HUMAINE ET ENVIRONNEMENTALE : AMÉNAGEMENT ÉCOLOGIQUE, ÉCONOMIES D’EAU, EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE, CHOIX DES MATÉRIAUX ET QUALITÉ DE L’ENVIRONNEMENT INTÉRIEUR.

Cette vidéo d’un peu moins de 18 minutes réalisée par Michel Maltais, d’une facture impeccable, cerne bien l’origine du projet et les nombreux liens qui unissent logement et santé physique et psychosociale. Il donne la parole aux locataires de logements communautaires qui expliquent comment ce modèle répond bien à leurs besoins et à leurs espoirs pour une vie meilleure.

Découvrez un autre OSBL

Découvrez des OSBL par région…

ou à partir de la liste :

Portraits du logement communautaire